Collection été 2018 : "Urban gaucho"


 

 

 

 

 

 

A la frontière entre les états du Brésil, de l’Argentine et de l’Uruguay, un peuple, les « gauchos »,  domine les plaines en perpétuant une longue tradition d’élevage. 

Dans cette vie de transhumance, ou de bohème parfois, l’homme et l’animal sont interdépendants et complices. 

Les couleurs font échos à la terre et aux feuillages, ocres, terracotta, jaunes, verts denses, kakis. Les imprimés rappellent les pelages des animaux, pumas, reptiles et les paysages traversés par des ruisseaux sinueux. 

Lors de longues soirées, le feu anime les visages, les poésies issues de longues traditions orales viennent peupler les esprits. 

Les motifs noir et blancs sont géométriques. Le cuir rappelle la sellerie. Les formes amples des mailles enveloppent à la manière d’un poncho. 

Les grandes robes à volants des « chinas », jeunes femmes, virevoltent aux premières notes de milongas. Les hommes, virils et fiers, foulard noué autour du cou, couteau à la ceinture. Les détails sont brodés. Les sangles sont travaillées.

Rien n’est laissé au hasard dans la pampa, où le chimarrao (maté) réunit les différents et les générations.